image

L'EGLISE

Situé sur un promontoire en bordure de l'Euron, "Frodonis Villa", est devenu Froville au fil des temps, village de 120 habitants dont la localisation stratégique explique sans doute que les moines de Cluny en firent en 1081 un de leurs premiers prieurés en Lorraine. Aujourd'hui commune rurale typique du sud de la Lorraine avec ses usoirs et ses larges rues bordées de corps de ferme à deux ou trois travées toutes en profondeur, Froville a la particularité de posséder un patrimoine exceptionnel dans notre région : un ensemble prieural qui comporte une église romane du 11ème siècle, un cloître et la maison du prieur ; à cet ensemble on peut ajouter un château remanié au 19ème.

L'ensemble présente un intérêt remarquable
  • Sur le plan architectural : la plus ancienne église romane de Lorraine encore intacte dans son schéma d'origine, seul le choeur de style gothique ayant été remanié au 15ème siècle, tout comme le cloître attenant. 
  • Sur le plan historique : parmi les premiers prieurés clunisiens en Lorraine, le monastère de Froville participe à l'expansion de l'ordre de Cluny à travers l'Europe.
  • Sur le plan technique : l'église a la particularité de posséder une acoustique exceptionnelle, une des meilleures de Lorraine, et permet ainsi la diffusion ou l'enregistrement d'oeuvres musicales de haute qualité. 
Le site de Froville a toujours suscité l'intérêt : les romains qui l'occupèrent, les moines de Cluny, puis les historiens dès le 18ème siècle et plus récemment un banquier américain qui acheta une partie du cloître au cours des années vingt pour le remonter dix ans plus tard au musée des cloîtres à New-York où il est offert depuis aux regards des 300 000 visiteurs qui fréquentent chaque année ce département du Metropolitan Museum of Art.